Amicale de l’Offshore Pétrolier

Accueil > Médias > Revues de presse > Installation de la première éolienne Haliade 150

vendredi 30 août 2013, par Raphaël Devillers

Installation de la première éolienne Haliade 150

Le Bold Tern, de Fred Olsen, a procédé à l’installation de la première Haliade 150, au large d’Ostende, en Belgique (ici sur une autre mission) :

éolienne Haliade 150 {JPEG}

240 éoliennes géantes à installer en Manche et Atlantique en à peine deux ans. C’est le challenge que devra relever EDF Énergies Nouvelles en 2018 et 2019, période au cours de laquelle le groupe procèdera à l’installation des machines allant équiper les parcs situés au large de Guérande, Fécamp et Courseulles-sur-Mer. Avec, sur chacun, quelques 80 machines du type Haliade 150, des mastodontes de 1500 tonnes, 6 MW de puissance et 150 mètres de diamètre, dont les nacelles s’élèveront à 170 mètres au dessus des flots.

La mise en place de ces éoliennes nécessitera des navires spécialement conçus pour la pose des fondations, des mâts, des turbines et des pales, ces éléments aux dimensions hors normes étant pour certains pré-assemblés au port avant d’être transférés sur le lieu d’installation. EDF EN poursuit ses réflexions quant à ses besoins en la matière. « Nous travaillons sur diverses solutions », indique Yvon André, directeur général d’EDF EN, qui précise que le groupe travaille notamment, sur le sujet, avec STX France. Cela ne signifie pas, pour autant, qu’une commande est assurée, le chantier de Saint-Nazaire n’étant pas le seul en lice. D’autres constructeurs sont déjà bien présents sur le marché et il conviendra de voir si des navires déjà opérationnels sont disponibles, sachant que, pour le moment, les unités capables d’installer des machines de la taille de l’Haliade 150 sont très peu nombreux. Il sera également intéressant de voir si EDF fait l’acquisition en propre de navires de pose, où si le groupe s’appuie sur un armateur pour gérer cette partie de la construction des futurs champs offshore. Selon Yvon André, la décision concernant les navires de pose devrait être prise en 2015.